#industrie

L’innovation industrielle chalonnaise à l’honneur en présence de Benjamin Griveaux

J'ai visité ce mardi matin au côté de Benjamin Griveaux, sectétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie, la société Abraservice France à Saint-Marcel puis l'entreprise Jean Perrot (groupe Pinette) à Chalon-sur-Saône. Lors de la première étape, une nouvelle presse plieuse XXL fabriquée par Jean Perrot Industries a été inaugurée dans les locaux d'Abraservice, leader européen dans la distribution d'aciers résistants à l'abrasion et d'aciers à Haute Limite d'Elasticité. Nous avons ensuite rejoint la journée technique sur l'industrie du futur dans les métiers du pliage qui se tenait sur le site de Jean Perrot, leader mondial dans les machines de formage des composites carbone.

 

Discours prononcé au sein de l'entreprise Jean Perrot 
lors de la visite Benjamin Griveaux au Groupe Pinette

 

C’est la troisième fois en quatre ans que je viens, toujours avec le même intérêt, sur le site du groupe Pinette à Chalon-sur-Saône. En 2013, nous fêtions les 150 ans de l’entreprise, en juin dernier votre Pdg Jérôme Hubert recevait la Légion d’Honneur et aujourd’hui nous accueillons Benjamin Griveaux, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie, que je remercie pour sa présence.
C’est l’occasion de mettre un coup de projecteur sur un des fleurons du groupe Pinette, l’entreprise « Jean Perrot Industries ». Nous avons pu apprécier ce matin la présentation de la nouvelle presse plieuse de grande dimension fabriquée par Jean Perrot, qui équipe désormais les ateliers d’Abraservice à Saint-Marcel. Vous participez ainsi avec force au développement du tissu industriel local, qui est un vivier de créations d’emplois.

Dans la foulée, nous avons découvert ici même toute la richesse de l’industrie du futur dans les métiers du pliage, à travers cette journée technique à laquelle vous avez, M. Hubert, associé tous les partenaires de Jean Perrot Industries.

Créée en 1962, cette société a rejoint Pinette en 2003. Un groupe qui emploie aujourd’hui 120 salariés, dispose d’un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros et possède des filiales en Allemagne, aux Etats-Unis, et depuis peu à Singapour et en Chine. Vous pouvez être fier de cette belle réussite autant que tous les Bourguignons le sont d’accueillir sur leur territoire un tel dynamisme économique.

Je ne rentrerai pas dans le détail de vos différentes activités. Je dirai simplement que vous proposez des produits pour l’aéronautique, le spatial, l’automobile, le ferroviaire, le nucléaire, le pétrole, l’éolien, le médical, la valorisation des déchets, la défense, etc, etc. Vous disposez d’une solide réputation en Allemagne - ce qui n’est pas rien - au Japon, aux Etats-Unis, au Brésil et bien évidemment en France. Vous êtes même leader mondial dans les machines de formage des composites Carbone !

On ne peut que saluer une entreprise qui a su se réinventer chaque jour, anticiper le marché et ses besoins, et sous la direction de M. Hubert amplifier cette ascension. La durée de vie de l’entreprise Pinette - 154 ans  - atteste de sa vitalité et de son audace, qui ont permis une adaptation économique perpétuelle. Vous avez également su acquérir les réserves foncières utiles à votre développement au sein de cette zone Saôneor, symbole du renouveau industriel du bassin chalonnais.

Dans le contexte économique et financier que nous connaissons,  je dirai que vous êtes un modèle qui montre la marche à suivre. Oui, l’économie française est compétitive et innovante, oui il est possible de se développer en France sans se délocaliser à tout va, oui nous pouvons être fiers de nos industries et de notre économie. Enfin oui, nous devons développer des entreprises de taille intermédiaire. Cela se justifie lorsqu’elles œuvrent vers l’international et donnent le « la » de l’innovation. 

La croissance semble être de retour en 2017. Mais même dans la  période de crise que nous avons connue, une bonne résilience avait été observée dans les PME telles que Jean Perrot,  dès lors qu’elles sont  en capacité de mener une vraie politique d’innovation et de recherche. C’est ce que vous avez fait et nous devons vous en féliciter.

Un grand merci M. Hubert pour votre vision d’espérance et de bienveillance, après la période difficile que notre pays a traversé. Nous pouvons avoir confiance dans cet avenir incarné par le groupe Pinette, résolument tourné vers l’excellence industrielle mais aussi l’excellence d’un entreprenariat fait par et pour les femmes et les hommes qui nous entourent.

 Cécile Untermaier