#Justicedesmineurs

Réunion au ministère de la Justice sur le Centre éducatif fermé (CEF) de Chardonnay

J’ai participé lundi à Paris avec d’autres parlementaires du département et le maire de la commune à une réunion de conciliation au ministère de la Justice sur le projet de Centre éducatif fermé (CEF) à Chardonnay. Il est apparu que le château de Montlaville n’était pas le mieux adapté pour accueillir une douzaine de mineurs délinquants.

De la même manière, la méthode visant à décider d'un lieu sans réel travail en concertation avec les élus locaux et nationaux, ne peut être validée. La création à venir des autres CEF (20 en projet au niveau national) exige une nouvelle méthode, visant à ne pas laisser seule une association comme « Sauvegarde 71 » dans la recherche d'un lieu d'accueil.

Le CEF remplit une véritable mission de service public de la justice. Ce caractère d'intérêt général appelle un engagement des élus aux cotés des associations qui s'investissent dans cette action.

En conséquence, nonobstant les engagements déjà pris par l'association et les services de la justice, il a été convenu de tout mettre en oeuvre pour tenter de trouver un autre lieu dans le département. Ceci devra être mené rapidement compte tenu de l'urgence qui s'attache à la mise à disposition d'un nouveau CEF pour les magistrats.