#Expression

Le groupe de travail "démocratie numérique et participation citoyenne" s’invite au Grand Débat

Lors de la réunion de travail du 24 janvier dernier, le groupe de travail "démocratie nuémrique et nouvelles formes de participation citoyenne" que je préside à l' Assemblée nationale,  a procédé à un échange de vues sur l’organisation de ses travaux et la façon d’envisager sa participation au grand débat national, au cours du premier semestre 2019.

Le groupe de travail souhaite à la fois porter au débat ses propositions, telles qu’esquissées dans ses deux rapports ou dans un document actualisé, pendant la phase de contribution. Il observe que lancer une plate-forme concurrente de celle mise en place par le Gouvernement n’apparaît comme la solution adéquate.

À l’issue de la présentation de la synthèse, il souhaite ensuite organiser des échanges et des auditions sur les propositions qui seront formulées dans le cadre de la restitution.

Dans ce cadre, il propose de mener les quatre actions suivantes

1- Proposer aux députés d’organiser des débats dans leur circonscription et examiner et analyser à compter de la clôture les contenus qui en résultent .Cela ne posera pas de difficultés logistiques autres que celles de trouver localement les locaux adaptés et demander aux députés de communiquer leur compte rendu.

2- Affiner les propositions du groupe de travail en organisant un nombre limité d’auditions permettant de soumettre les propositions formulées dans les deux premiers rapports à des experts, des représentants de la société civile, des acteurs pouvant présenter les expériences étrangères (février 2019).

Dans ce cadre, pourraient être organisées trois tables rondes consacrées à l’analyse du mouvement des Gilets jaunes, aux nouvelles formes de participation citoyenne proposées par le groupe de travail et aux expériences étrangères.

3- Organiser avant le 15 mars un débat citoyen à l’Assemblée nationale, sur le thème prédéfini, tel que l’avenir de la démocratie représentative et des mécanismes de participation citoyenne, avec des sous-thèmes définis à l’avance (début mars 2019).

Le débat  « mixte » (citoyens physiquement présents et internautes) serait animé par les députés membres du groupe de travail.

Il regrouperait un nombre limité de participants sur place, de l’ordre de 80 citoyens (qui se seraient préalablement inscrits en ligne, sur la base des premiers inscrits ou par tirage au sort), afin de permettre à chaque personne présente  de participer si elle le souhaite , et les internautes, qui pourraient intervenir à distance et suivre en direct les échanges sur Internet.

4- Compléter ou redéfinir à partir des propositions issues de la synthèse du grand débat et du débat citoyen, les recommandations et propositions émises initialement par le groupe

Si les contributions issues du grand débat sont disponibles en open data, il pourra également être proposé de développer des outils d’analyse de ces contributions à l’occasion d’un hackathon.