#Résistance

Rémise de la médaille à Georges Duriaud au Mémorial du Col de Brancion

Belle cérémonie samedi dernier au Mémorial du col de Brancion, en présence notamment de Simone Mariotte, présidente de l'ANACR 71, Thomas Brugger, directeur de l'ONACVG 71 et des maires de Martailly-les-Brancion et Mancey. J'ai tenu à cette occasion à rendre hommage à Georges Duriaud, grand résistant du Mâconnais-Tournugeois, en lui remettant la médaille de l'Assemblée nationale :

Monsieur le sénateur,

Monsieur le vice-président, conseiller départemental,

Monsieur le maire de Martailly-les-Brancion,

Monsieur le maire de Mancey,

Madame la présidente de l’ANACR 71,

Messieurs les porte-drapeaux,

Messieurs les représentants des comités locaux,

Mesdames, Messieurs,

Monsieur le directeur de l’ONAC VG, représentant du Préfet,

C'est un privilège et un honneur pour une députée de la Nation de remettre aujourd’hui au Mémorial du col de Brancion la médaille de l’Assemblée nationale à une personnalité telle que vous, Monsieur Georges Duriaud.

Enfant de Mancey, vous avez rejoint la Résistance à l’âge de 21 ans, mais à 19 ans déjà, vous aviez récupéré des armes. Vous avez formé un groupe de sédentaires dans votre commune et distribué des tracts et des affiches puis, quand le Débarquement a eu lieu, vous avez pris le maquis. Commencent alors les actions.

Vous étiez installés dans les bois du col de Navois, entre Mancey et Nanton, puis dans les bois de Royer avec deux autres groupes. A la tête du détachement Loisy, vous avez su échapper aux Allemands et poursuivre les actions jusqu’à la libération de Tournus, le 4 septembre 1944. Après voir fondé une famille, vous poursuivrez inlassablement votre engagement au sein de l’ANACR 71 en tant que vice-président et de l’ONAC VG en tant qu’administrateur.

Le temps passe inexorablement mais la reconnaissance de la nation reste et doit demeurer toujours aussi vive. Le message de la Résistance, loin de s'épuiser, doit persister. Car c'est en temps de paix, quand la tentation de la facilité et du renoncement s'installe, que l'exemple de la France libre et combattante doit être exalté, doit être rappelé.

Oui, Cher Georges, vous êtes exemplaire, vous avez fait plus que votre devoir. Avec vos compagnons, vous avez sauvé l'honneur d'un Pays. Et, vous avez ouvert la voie à la reconstruction de l'Etat et de notre République.

A travers vous et votre action au sein de la Résistance, c'est la France de la lutte dans l'honneur, une France qui ne renonce pas, que j’ai tenu à honorer avec cette médaille de l’Assemblée nationale.

Cécile Untermaier,

Mémorial de Brancion,

Samedi 4 juillet 2020.