ALC sur la réforme des Institutions

Le 22ème  atelier législatif citoyen qui s'est tenu hier soir à Sennecey-le-Grand portait sur la réforme des institutions, avec notamment des propositions telles que le non-cumul des mandats, le renouvellement de la procédure parlementaire, ainsi que du Sénat dans sa composition et ses missions.

Le Sénateur Jean-Paul Emorine a bien voulu répondre à mon invitation afin de débattre sur ce sujet.  Cet atelier a réuni plus d'une cinquantaine de personnes qui a partagé leur avis sur les différents points abordés.

Le tirage au sort a été débattu et je tiens à rappeler qu'il est un mode de désignation parmi d'autres, permettant de créer des espaces ouverts à d'autres citoyens que les élus. Le suffrage universel fonde la légitimité de l'élu à décider, le tirage au sort  qui est un autre mode de désignation, peut faire place à d'autres  citoyens éloignés du monde politique  et les inviter à contrôler et s'exprimer à l'intérieur même des institutions, sans pour autant avoir un pouvoir décisionnaire. Mais nous y reviendrons plus longuement, car le tirage au sort trouve son sens dans son mode de procédure et d'organisation. Ne redoutons pas les voies de la différence.

 

Article du Journal de Saône-et-Loire du 2 décembre 2016

 

 

 

Commentaires