#2nd tour - législatives 2024

Le mot de la députée sortante sociale-démocrate : "Dimanche 7 juillet, mobilisons-nous pour un rassemblement territorial et républicain"

Le mot de la députée sortante sociale-démocrate : "Dimanche 7 juillet, mobilisons-nous pour un rassemblement territorial et républicain"

Députée depuis 2012, vous me connaissez, je suis une femme de gauche modérée, soucieuse de construire des compromis, et qui a toujours œuvré loin des extrêmes, dans une logique constructive. 

Toute la gauche, qui se bat pour plus de solidarité et de justice, m’a soutenue et je l’en remercie sincèrement. J’ai toutefois toujours été transparente sur un point : je n’ai jamais considéré Jean-Luc Mélenchon comme la solution pour la France et il ne sera pas Premier ministre. Je refuse la stratégie du conflit permanent et de la brutalisation du débat démocratique. La France a besoin d'une personnalité capable de rassembler largement et d'apaiser le pays. 

J’ai entendu la colère des électeurs ayant voté pour le Rassemblement national et je la comprends. La table a été renversée. Il nous faut désormais poser les réformes attendues. Mais pour ce faire, il nous faut retrouver l'apaisement à l'Assemblée nationale, afin d'agir tout de suite pour le pouvoir d'achat, la santé, l'école et la sécurité publique. 

Au second tour, face au danger Bardella, j’appelle l’ensemble de l’arc républicain, de la gauche à la droite, ainsi que les abstentionnistes, à se rassembler autour de ma candidature. Je connais les désaccords qui peuvent nous séparer. Mais je connais aussi les valeurs républicaines qui doivent nous rassembler coûte que coûte. 

Anthony Vadot, arrivé en 3ème position, s’est désisté pour me permettre de gagner. C’est un élu LR avec lequel je travaille très régulièrement et en confiance, pour la circonscription et son développement. Nul doute qu’il me soutiendra en votant pour moi. 

Monsieur Michoux, qui n'habite pas dans notre circonscription (!), s'est présenté en vain sous cinq étiquettes différentes aux Législatives. Il a décidé cette fois de rejoindre le Rassemblement national, démontrant encore l’absence de valeurs et de cap pour notre circonscription. Cette candidature n’est clairement pas dans l’intérêt des habitants mais sert une ambition personnelle.  

Ce dimanche 7 juillet, donnons à notre territoire l’ambition qu’il mérite. Habitants de la Bresse, du Chalonnais, du Tournugeois et du Val de Saône, au-delà de tout esprit partisan, mobilisons-nous pour un rassemblement territorial et républicain !

Je compte sur vous,

Fidèlement,

Cécile UNTERMAIER

A lire aussi