#Fiscalité

Rencontre avec des artisans du bâtiment et des transports sur le Gazole non routier (GNR)

J'ai reçu  le vendredi 30 novembre à ma permanence de Louhans une délégation d'artisans du bâtiment et des transports, de Saône-et-Loire et du Jura voisin. Ces professionnels s'inquiètaient légitimement de l'obligation, dès le 1er janvier 2019, de faire fonctionner leurs engins au diesel courant à la place du Gazole non routier (GNR), qui est 50 % moins cher et ne pollue pas plus. Cela implique une forte augmentation des charges et ils seraient obligés de répercuter cette hausse sur le prix des travaux qui sont déjà élevés pour de nombreux ménages. Ce serait un véritable coup dur pour plusieurs secteurs d'activité, très présents en milieu rural. 
Le Premier ministre a finalement annoncé mercredi 5 décembre  vouloir revenir sur la hausse de la fiscalité sur le gazole entrepreneur non routier. C'était le sens d'un amendement précédemment déposé par notre groupe et qui avait été rejeté. C'était aussi le sens de la proposition de loi que nous avons déposé dans l'urgence le lundi 3 décembre sur le bureau de l'Assemblée nationale. 

Consulter notre proposition de loi pour sortir de la crise