#DGFIP

Entretien avec l’intersyndicale DGFIP 71 sur la réforme du réseau des finances publiques

Suite à la réorganisation du réseau de la Direction générale des finances publiques prévue pour 2022, je me suis entretenue ce jeudi, avec l’intersyndicale sur les conséquences d’un tel projet pour les 715 agents départementaux et les administrés.

A Louhans il est proposé de supprimer le service des impôts aux particuliers, aux entreprises, puis le service de publicité foncière. Nous verrons ainsi le centre des impôts de Louhans passer de 33 à 19 agents. Les trésoreries de Cuiseaux, Cuisery, Saint-Germain-du-Bois et Sennecey-le-Grand seront remplacées par un "accueil de proximité", avec des "conseillers clientèle" sans que nous sachions si cela sera un matin ou deux jours par semaine! Ce conseiller enregistrera ou vous guidera dans votre demande, mais pour obtenir une réponse à une éventuelle interrogation il faudra se déplacer à Chalon. L’Etat propose par ailleurs, que les communes ou intercommunalités accueillent dans leur locaux, une permanence des impôts et aurait dans l’idée de demander au personnel communal de faire office de guichet. Il est même étudier la possibilité de payer ses impôts dans les bureaux de tabac.

Je constate simplement que le projet propose plus de points d’accueil en Saône-et-Loire qu’il n’y a de trésoreries actuellement, mais avec moins de personnel.

Nous savons que la dématérialisation des déclarations et le prélèvement de l’impôt à la source, voulus par le Gouvernement Hollande et mis en place par Gérald Darmanin fonctionnent plutôt bien. Mais une partie de la population ne maitrise pas l’outil informatique ou n’a pas le réseau suffisant, et dans ces cas là, seul l'accueil physique pourrait les aider dans leurs démarches administratives. Le monde rural est une fois de plus pénalisé dans son besoin de proximité, comme je le rappelle dans le courrier ci-dessous que j'ai adressé au Ministre de l'Action et des Comptes publics dernièrement.